Interview de Guillaume Kalms : Chanvr’eel, la marque alsacienne de chanvre bio

Voici une interview de Guillaume Kalms, fondateur de la marque alsacienne de chanvre bio : CHANVR’EEL. Découvrons l’histoire de la marque.

Bonjour Guillaume Kalms, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour, j’ai 29 ans, je suis strasbourgeois d’origine. J’aime beaucoup voyager et j’ai parcouru le monde pendant une dizaine d’années avant de retourner dans mon Alsace natale avec l’envie grandissante de me lancer dans un projet qui me parlait beaucoup : le chanvre.

Quelle est l’histoire de la marque ?

Chanvr’eel est la première entreprise de chanvre bio en alimentation et cosmétique en Alsace qui participe à la relance de cette culture historique. Quand je suis rentré de mes deux années aux Etats-Unis, je m’intéressais déjà à cette plante pour ses vertus, et plus particulièrement pour ses bénéfices cutanés puisque j’avais beaucoup d’eczéma. Je me suis aperçu que la culture de chanvre n’était pas présente dans notre région. Comme j’avais du temps devant moi, un peu d’argent de côté, j’ai décidé en 2018 de me lancer, sans savoir vraiment si ce projet allait aboutir à quelque chose car je n’étais pas originaire du monde agricole et ne connaissais pas le marché.

En me renseignant, j’ai appris que l’ingrédient principal utilisé en cosmétique était l’huile de chanvre. J’ai donc commandé quelques kilos de graines de chanvre pour faire des essais avec une petite l’huilerie artisanale locale et me former à la tâche. Au début, j’ai lancé la production à petite échelle pour voir si ce marché avait du potentiel. Je me suis rapidement rendu compte que c’était le cas, et au bout de 3-4 mois de commercialisation, j’ai développé ma gamme de produits.

Où et comment est cultivé le chanvre que vous utilisez ?

Le premier hectare de chanvre biologique d’Alsace a été cultivé en été 2019, et aujourd’hui, un an plus tard, nous travaillons avec 20 hectares entre Obernai et Sélestat.

Notre production de chanvre est entièrement biologique, c’est-à-dire que nous n’utilisons aucun produit phytosanitaire (insecticide, parasiticide, herbicide…). 

Nous travaillons avec 5 agriculteurs qui cultivaient auparavant du maïs et qui souhaitaient en réduire la production car cette céréale est très demandeuse en eau. Le chanvre les a séduit pour son côté agronomique, et notamment sa facilité de production. 

Quels produits à base de chanvre proposez-vous ?

Nous proposons des produits alimentaires à base de chanvre: graines entières, graines décortiquées, farine, protéine et huile.

Ensuite, nous avons une gamme de produits cosmétiques composée d’un savon ainsi que d’un baume multi-usage à base d’huile de chanvre.

Quelles sont les évolutions que vous envisagez ?

Notre objectif premier est de continuer à développer les champs de chanvre dans la région alsacienne. En ce qui concerne la marque en elle-même, nous souhaiterions lancer de plus en plus de produits à base de chanvre, que ce soit dans l’alimentaire avec des pâtes, du lait, du beurre ou du chocolat, ou dans la cosmétique avec des produits finis comme par exemple des déodorants, toujours avec une logique éco-responsable et cruelty free. Le but serait de montrer aux gens l’étendue de ce qu’il est possible de faire à partir de cette plante.

Quels sont les bénéfices du chanvre par rapport aux autres matières premières ?

En ce qui concerne sa culture, le chanvre est une plante qui ne nécessite pas d’irrigation, cela permet de faire des économies d’eau, par rapport à d’autres cultures comme le coton qui nécessitent beaucoup d’hydratation. D’autre part, cela représente un gain de temps et d’argent pour les agriculteurs qui n’ont pas à investir dans des machines comme des pompes à eau qui sont très coûteuses. Côté écologie, elle permet de dépolluer les sols des métaux lourds, et capte plus de Co2 qu’une forêt à taille égale.

Il serait bien trop long de référencer ici toutes les utilisations du chanvre, puisqu’on les estime à 25.000. Tout peut être utilisé dans le chanvre; à la fois les graines, la tige, et dans certains pays les fleurs et les feuilles. On l’emploie dans des domaines divers et variés comme le textile, l’alimentation, la cosmétique, la construction, la médecine…

Le 30 juin 2020 a été diffusé sur France 3 un reportage sur notre production de chanvre, comportant la visite des locaux et aussi celle des champs. Dès le lendemain, mon téléphone n’arrêtait pas de sonner. Le projet avait plu, et de nombreux professionnels souhaitaient collaborer avec nous pour étendre la gamme de produits.

Pourquoi la culture de chanvre doit-elle perdurer ?

Il s’agit de l’une des plantes les plus polyvalentes et renouvelables. La pénurie n’est pas possible car la culture de chanvre est très facile et rapide, le cycle dure environ 4 mois. 

Le chanvre peut aussi servir de biocarburant. A long terme, il pourrait s’agir d’une alternative intéressante au pétrole, et surtout beaucoup plus écologique.

Le potentiel du chanvre est gigantesque. Comme je l’ai dit précédemment, on peut l’utiliser dans différents secteurs, et pour le moment le marché se développe beaucoup autour de la graine, mais toutes les parties de la plante sont exploitables.

Que diriez-vous aux personnes qui hésitent à utiliser du chanvre vis-à-vis de son lien au cannabis ? 

Le chanvre est une variété de cannabis mais ne contient pas de THC. Par conséquent, il ne pose aucun risque pour la santé. 

Pour celles et ceux qui auraient une appréhension quant à son goût ou son odeur, ne vous en faites pas. En fait, le goût est similaire à celui de la noisette et l’odeur est assez neutre.

Comment peut-on se procurer vos produits ?

Nous possédons une e-boutique avec tous les produits en vente à distance (www.chanvreel.fr). Nous sommes également présents dans une majorité de magasins bio d’Alsace, bientôt dans tous les Biocoop. Nous y vendons nos produits alimentaires et parfois même de la cosmétique.

Le Covid-19 a-t-il eu un impact sur votre activité ?

Tout à fait, cette période difficile a impacté notre activité car nous devions participer à des grands salons et nous n’avons pas pu écouler notre stock comme nous le désirions. 

Afin de développer la culture de chanvre en Alsace et de continuer à enrichir notre gamme de produits, nous proposons aux personnes qui le souhaitent de nous soutenir grâce à des donations sur http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/chanvreel

Merci à Guillaume Kalms qui a pris le temps de répondre à nos questions et espérons que cette interview vous aura permis d’en apprendre plus sur le chanvre et l’étendue de ses possibilités ! 

crédit photo : Ecole de Photographie de Strasbourg

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s