Slow Travel : quel est ce concept ?

“Slow travel” représente le fait de “voyager lentement”, c’est-à-dire de prendre son temps à découvrir le pays ainsi que sa culture. Le but étant de ne pas se précipiter pour découvrir la ville ou le pays tout en profitant de la qualité des expériences que l’on vit plutôt que du nombre d’activités que l’on peut faire en un temps défini.

Qu’est-ce que le slow travel ?

Le slow travel est une façon de voyager autrement sans se sentir stressé et forcé par le temps. Le “slow travel”, aussi appelé “slow tourism”, vient d’un phénomène de “slow life” et donc de profiter des moments venus sans se précipiter et se soucier sur les autres choses prévues dans le futur. Il y a aussi le slow food, slow cosmétique ou encore slow money que vousmpouvez déjà découvrir dans nos articles.

Le début de ce slow travel a commencé à se développer lorsque les européens se sont rendus compte qu’ils ne profitaient pas assez des moments lorsqu’ils étaient en voyage. Ceci est venu du fait que leurs vacances étaient trop organisées, trop planifiées avec beaucoup trop d’activités de prévues durant leur séjour. Le slow travel entraîne donc à profiter des moments, sans forcément s’interroger sur les prochains voyages, les préparatifs tout en acceptant les changements que l’on peut vivre durant le séjour, les surprises, les imprévus ou encore les situations d’urgence.

Le but du slow travel est donc d’organiser le départ d’un voyage mais de vivre au jour le jour, ne rien organiser et juste profiter des opportunités des pays étrangers. Se plonger dans les coutumes des gens, vivre au rythme local et rencontrer un maximum de personnes afin de s’ouvrir au monde. Pour un “slow traveler” les préparatifs 3 semaines avant le voyage prévu et les valises de 15 kilos ne sont vraiment pas au rendez-vous donc partez avec le strict minimum, pourquoi pas un sac sur le dos tel un backpacker ? De plus, il n’y a pas d’hôtels ou de chambres à réserver. Un jour vous pouvez vous retrouver dans une auberge de jeunesse, un autre jour chez un habitant, à la rue ou encore dans un hôtel. C’est ça le risque d’un slow traveler et il ne faut pas avoir peur de se lancer, des imprévus et vous serez sûre de faire face à un dépaysement total.

Le slow travel, un écotourisme et des économies

L’éco-tourisme met en avant le fait de voyager et surtout de découvrir la nature tout en la respectant, c’est pour cela que le slow travel est souvent associé au tourisme vert. Le “slow travel” n’a pas seulement des bénéfices humains mais aussi économiques et environnementaux qui ne feront que du bien à votre porte-monnaie et à la planète. Être un slow traveler vous rend plus sensible à l’environnement et donc plus éco-responsable. En effet, lorsque l’on est un slow traveler, le temps ne compte pas donc le fait de tout faire à pieds, à vélo ou encore en transports en commun n’est absolument pas dérangeant et ne retardera pas son voyage. D’un point de vue économique, le slow travel nous permet beaucoup d’économies puisque rien n’est réservé (hôtel, chambres…) et les diners dans de petits restaurants peuvent se faire rares puisque vous vous retrouvez peut-être à manger de la nourriture locale / dormir chez un habitant directement. Grâce à ces voyages non organisés, les dates retour ainsi que les horaires ne sont pas planifiées, ce qui permet au voyageur de faire un maximum d’économies.

Le slow travel permet aussi de réduire le tourisme de masse et donc d’éviter une surpopulation de voyageurs dans des villes comme Berlin, Barcelone ou Lisbonne et les effets pervers et néfastes de ce tourisme de masse sur la vie des habitants concernés. La rencontre aux habitants et aux coutumes permet d’éviter la répartition importante de voyageurs sur les mêmes lieux et vous permet donc, à vous, de vous retrouver dans des villes ou pays hors des sentiers battus.

Une agence de “slow travel”

Le mode “slow travel” n’est vraiment pas le même mode que les voyages en famille dans un hôtel. Pensez à faire ce genre de chose une première fois tout seul pour vous retrouver, recommencer un nouveau mode de vie ou alors avec votre compagnon ou un.e ami.e. Ce mode de “slow life” pourra ensuite se transmettre de générations en générations. Bien sûr, le mode de vie “slow travel” est vraiment fait pour tout le monde, peu importe si vous partez des semaines entières ou seulement quelques jours. C’est tout simplement un mode de vie à prendre et aussi à apprécier.

Si vous ne savez pas comment commencer ce genre de voyages loin de tout et en ayant rien préparé, vous pouvez vous rendre dans des agences de voyage “slow life / slow travel” qui vont vous permettre de mieux comprendre ce mode de voyage et surtout mieux s’y préparer si c’est vraiment quelque chose de tout nouveau pour vous. Par exemple l’agence Terra Mundi ou encore Himalayas Voyages vous proposent des destinations insolites où vous pouvez parfaitement vivre un voyage “slow life”. De plus, vous avez l’occasion de créer votre propre voyage sur mesure selon vos envies de transports, votre temps…

Alors, chères Fuzzy, n’ayez pas peur de prendre votre sac à dos avec le strict minimum dedans et de partir explorer des pays sans stress et sans emploi du temps. Vous vous rendrez plus compte de certaines choses sur vous mais aussi sur les pays qui vous entoure ! N’hésitez pas à nous partager vos expériences !

 

8 commentaires Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s