Le nouveau métier de Chief Happiness Officer

Depuis plusieurs années maintenant, de nombreux nouveaux métiers se sont développés afin de répondre aux besoins de tous et de satisfaire tout le monde. Le monde du travail est en constante évolution, tout comme la société et la technologie, c’est pour cela que de nouveaux métiers modernes se créent et le Chief Happiness Officer en fait partie. Apprenez-en plus sur ce nouveau métier de Chief Happiness Officer dans cet article. 

A lire également :

La naissance du nouveau métier de Chief Happiness Officer 

« Chief Happiness Officier » peut se traduire par « responsable du bonheur » en français. Lorsque que l’on travaille dans une entreprise, une agence ou même une start-up, il est important de s’y sentir bien afin d’être plus productif, plus loyal et moins absent. Le métier de Chief Happiness Officer ou CHO a fait son apparition dans le début des années 2000, dans la Silicon Valley. Un ancien ingénieur, Chade-Meng Tan, qui travaillait par l’un des plus important groupe américain, a décidé de changer de poste et d’inventer un nouveau métier, centré sur le développement personnel et le bien-être au travail. Il inventa donc la fonction de « Jolly Good Fellow », comprenez « super bon camarade » et devint le premier CHO. Suite à cela, ce nouveau poste a commencé à se développer dans des start-ups américaines puis au sein des entreprises européennes et françaises. Au début, ce métier suscitait énormément d’hésitation, d’incompréhension et de curiosité, mais aujourd’hui il se développe comme une profession à part entière et nombreuses sont les entreprises qui reconnaissent que le bonheur ainsi que le bien-être des salariés au travail est primordial et est source de bonnes performances individuelles et collectives. 

Qui est le Chief Hapiness Officer ?

Le Chief Happiness Officer a plusieurs missions au sein d’une entreprise, mais il doit surtout s’assurer que chacun des salariés est heureux et bien au travail. Son rôle est donc de vérifier que ses collègues se sentent bien psychologiquement, qu’ils ont de bonnes relations avec leurs collègues, que leurs missions soient adéquates, etc. Il doit donc assurer une certaine harmonie interne grâce à un ensemble « d’outils » et de fonctions comme assurer une communication entre collègues transparente, créer du lien, favoriser la cohésion, créer une atmosphère de travail positive ou encore organiser des petits évènements entre salariés et patrons. Mais il n’est pas uniquement présent pour mettre une bonne ambiance au sein de l’entreprise, il doit aussi réfléchir à des points stratégiques comme la création de nouveaux outils, surtout digitaux, les horaires et la mobilité de chacun. 

Pour être un bon Chief Happiness Officer, il ne faut pas seulement savoir mettre de la bonne ambiance au sein de l’entreprise. De nombreuses qualités sont nécessaires pour réussir à instaurer une certaine harmonie et convivialité. Parmi les qualités requises pour un CHO, on peut noter l’esprit positif ainsi qu’une bonne humeur naturelle afin que les salariés puissent la ressentir, l’amabilité, la diplomatie, l’écoute et l’empathie. Il n’est aussi important d’être pédagogue, créatif, organisé, patient et dynamique. 

Pourquoi avoir un Chief Happiness Officer dans son entreprise ? 

Une personne heureuse et bien à son travail est une personne plus loyale, plus productive et beaucoup moins absente, c’est pour cela qu’il est important d’avoir un Chief Happiness Offcier de nos jours. Selon plusieurs études, un salarié heureux est 37% plus productif qu’un employé malheureux au travail. Mais ce n’est pas tout, car un CHO travaille aussi sur la cohésion des équipes et sur l’ambiance générale au sein d’une entreprise. Une atmosphère de travail harmonieuse et cohérente dans une entreprise fait grimper l’efficacité de cette dernière. Elle est aussi responsable de son chiffre d’affaires et de son image de marque. 

Quelles sont les formations à suivre pour devenir Chief Hapiness Officer ? 

En réalité, de nos jours il n’y a pas vraiment de formation ou d’école spécifique pour devenir Chief Happiness Officer puisque c’est un métier qui commence seulement à se développer. Généralement, les personnes qui deviennent Chief Happiness Officer ont suivi une formation en communication ou bien en Ressources Humaines. De plus, ce sont le plus souvent des « seniors » ou des personnes avec une certaine expérience et ont déjà eu des postes à responsabilités ultérieurement qui deviennent Chief Happiness Officer puisqu’ils ont déjà vu et connu les facteurs du bonheur et du bien-être des employés. Mais le métier de Chief Happiness Officer est ouvert à tous et rien ne vous empêche de faire des études en sociologie, en communication ou en ressources humaines afin d’exercer plus tard ce métier. Le plus important est d’avoir les qualités que nous avons évoqué précédemment. 

N’hésitez pas à nous dire si vous aviez déjà entendu parlé de ce métier et si vous en avez un dans votre entreprise ?  

(Photo par rawpixel via freepik)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s