Qu’est ce que la beauté cruelty free ?

Si, comme nous, vous vous intéressez au monde de la beauté, vous avez probablement entendu ce terme être employé par des influenceuses ou des marques (ou dans notre vidéo sur les mascaras). Mais qu’est ce que cette mention signifie vraiment ? Est-elle fiable ? Quelles sont les certifications ?

Définition de la mention Cruelty Free

Dans un premier temps, définissons l’expression “cruelty free” : Traduite mot à mot de l’anglais, cela donne “beauté sans cruauté”, ce qui suppose que la beauté classique serait cruelle ? Oui, en particulier envers les animaux de laboratoire, utilisés pour tester les produits. Et bien évidemment, personne n’aime faire souffrir les animaux, c’est pour cela que cette mention fait de plus en plus parler d’elle. 

N’hésitez pas à lire notre article sur les bienfaits des animaux de compagnie sur notre bien-être.

Elle est reconnaissable par un petit lapin représenté sous différentes formes suivant les logos : 

logo cruelty free

Que garantit un produit Cruelty Free ?

Un produit 100% sans cruauté, autrement dit : 

  • Aucun produit fini ou ingrédient ne doit avoir été testé sur des animaux.
  • Les fournisseurs ont une attestation confirmant qu’aucune expérimentation animale n’est pratiquée.
  • La marque accepte explicitement d’être contrôlée à n’importe quel moment par un organisme, même indépendant. 

Comment fonctionne-t-elle vraiment?

Sur le site officiel de la mention “cruelty-free”, il est dit que les tests sur les animaux sont très facilement remplaçables par d’autres méthodes non-invasives pour les animaux ni même pour les êtres humains : 

“Remplacer les tests sur les animaux ne signifie pas mettre en danger les patients humains. Il ne s’agit pas non plus d’arrêter les progrès de la médecine” 

Mais alors, par quels moyens arrivent-ils à tester la non-toxicité des produits ?

Les cultures cellulaires

Presque tous les types de cellules humaines et animales peuvent être cultivés en laboratoire. Les scientifiques ont même réussi à amener les cellules à se développer en structures 3D, comme des organes humains miniatures, qui peuvent fournir un moyen plus réaliste de tester les nouveaux produits.

Les cellules humaines ont été utilisées pour créer de petits dispositifs novateurs appelés « organes sur puce » qui peuvent être utilisés à la place des animaux pour étudier les processus biologiques et les maladies, ainsi que les réactions face à certains produits ou médicaments. Des dispositifs ont déjà été produits qui imitent avec précision les poumons, le cœur, les reins et les intestins. 

Les cultures cellulaires ont joué un rôle central dans l’avancée de la recherche dans des domaines tels que le cancer, la septicémie, les maladies rénales, le sida, et sont couramment utilisées dans les tests de sécurité chimique, de production de vaccins et de développement de médicaments.

Tissus humains

Les tissus sains et malades donnés par des volontaires humains peuvent constituer un moyen également pertinent d’étudier la biologie et les maladies humaines que l’expérimentation animale.

Les tissus humains peuvent être donnés par la chirurgie (grâce à des biopsies, la chirurgie esthétique et les greffes). Par exemple, des modèles de peau et des yeux fabriqués à partir de peau humaine reconstituée et d’autres tissus ont été mis au point et sont utilisés pour remplacer les tests cruels d’irritation sur les lapins. Des entreprises comme Episkin, Mattek et CellSystems GmbH produisent maintenant ces tests dans des kits faciles à utiliser que les entreprises peuvent utiliser pour tester leurs produits cosmétiques et autres substances.

Les tissus humains peuvent également être utilisés après le décès d’une personne. Les tissus cérébraux post-mortem ont fourni des pistes importantes pour comprendre la régénération du cerveau et les effets de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson.

Modèles informatiques

Avec la sophistication croissante des ordinateurs, la capacité de  » modéliser  » ou de reproduire des aspects du corps humain est maintenant possible ! Ce procédé est très compliqué à expliquer, mais il est le moins cher de tous les procédés dont nous avons parlé précédemment, il est donc l’alternative idéale à la souffrance animale dans la recherche et les tests de produits cosmétiques. 

Mais que l’avenir réserve encore aux prochaines technologies afin de ne plus faire souffrir les animaux ? Seul le temps nous le dira… Mais ensemble, consommons des produits cruelty-free, afin de libérer les animaux de laboratoires qui subissent en permanence toutes sortes de test. 

Pour finir, voici quelques marques Cruelty Free : Nature Effiscience, Lush, Weleda et en général les cosmétiques « Slow ».

Photo : Francesco Procopio

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s