Pourquoi faut-il regarder le film « Je ne suis pas un homme facile » ?

« Je ne suis pas un homme facile » est une comédie française sortie cette année sur Netflix. Il s’agit d’ailleurs du premier film français tourné pour la plateforme. Réalisé par Éléonore Pourriat, nous avons vraiment apprécié ce film et nous allons vous expliquer pourquoi.

De quoi parle Je ne suis pas un homme facile ?

Le film met en scène Vincent Elbaz dans le rôle de Damien, un homme un peu macho qui a l’habitude d’enchainer les conquêtes. Ce parfait misogyne a la belle vie jusqu’au jour où il se cogne la tête. Le coup est un peu trop fort d’ailleurs car il se réveille dans un monde totalement différent de ce qu’il a toujours connu.

Car dans Je ne suis pas un homme facile, le rôle des hommes et des femmes sont inversés. Les hommes portent des robes, s’épilent, sont totalement soumis aux caprices de leurs conjointes, sont sifflés et dragués lourdement dans la rue. Le film met en scène un monde matriarcal et Damien, révolté, découvre très vite ce qu’est le harcèlement. 

Il va donc devoir s’adapter et se débattre dans ce monde qu’il ne comprend pas. Il fera la connaissance d’Alexandra, jouée par Marie-Sophie Ferdane, une femme qui ressemble exactement à ce qu’il était. Séductrice, féministe, presque « misandrique », Alexandra va effacer peu à peu Damien jusqu’à devenir le personnage principal du film.

Pourquoi regarder Je ne suis pas un homme facile ?

L’univers déployé autour du film est presque caricatural par les clichés exposés et poussés jusqu’à l’absurde, mais c’est aussi extrêmement réaliste, car Damien vit les mêmes choses que ce que ressentent de nombreuses femmes. Une peur presque permanente, l’impression d’être un objet, d’être dévalorisé, Damien expérimente ainsi le harcèlement tel qu’il est vécu par tant de personnes et se met finalement à la place des femmes qu’il avait tendance à harceler. La réalisatrice a disséminé tout un tas de détails parfois si subtils qu’on les remarque à peine mais qui ajoutent au réalisme de ce film pourtant très parodique. 

Je ne suis pas un homme facile est donc un film très engagé. La réalisatrice montre du doigt l’absurdité évidente des situations montrées à l’écran et nous fait réfléchir aux situations réelles critiquées par le film. Parce que s’il est évident que la situation de Damien est révoltante, pourquoi celle de toutes les femmes harcelées au quotidien dans nos rues serait acceptable ? 

Ainsi, le message de la réalisatrice est distillé avec humour et diplomatie, avec conviction et brio. Le film est irréprochable de par sa qualité, Netflix ayant donné beaucoup de liberté à Eléonore Pourriat pour faire ce qu’elle désirait au niveau du casting, du scénario et de la réalisation. Le film est très bien ficelé, les acteurs jouent sans une fausse note.

On ne peut donc que vous recommander ce film original qui vous montrera sous un autre jour le monde qui nous entoure.

Ce film n’est pas sans rappeler le court métrage Majorité opprimée d’Eléonore Pourriat qui évoque le même thème. Court métrage qui est d’ailleurs très réussi, mais nous vous laissons juger :

Bon movie, les Fuzzy !

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mo. dit :

    Je me rappelle avoir regardé ce film il y a quelques mois et j’ai vraiment aimé ! Il pourrait paraître très cliché mais en y réfléchissant et comme tu le dis dans ton article, c’est le quotidien de bon nombre de femmes dans le monde… J’espère qu’il servira de réflexion à certaines personnes 🙂

    J'aime

    1. Oui c’est un film divertissant mais profond ! Contente que le film t’ait plu.

      J'aime

  2. auroreinparis dit :

    Je l’ai vu et je l’ai trouvé très réussi aussi. C’est parfois caricatural certes, mais ça met vraiment le doigt sur tout un tas se situations actuelles absurdes mais finalement tellement banalisées !. Un film vraiment très réussi !

    J'aime

    1. On est d’accord 🙂 L’absurde permet parfois de mettre en avant les situations qui mériteraient d’évoluer !

      Aimé par 1 personne

  3. J’ai adoré ce film quand je l’ai vu. ça fait un bien fou, je trouve!

    J'aime

    1. Oui ça fait du bien de pointer du doigt de façon ludique pour que ça bouge 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s